Vampire : L’Âge des Ténèbres

Ils sont partout. Ils sont parmi nous depuis le début des temps. Ils se nourrissent du sang des mortels, et tirent leur puissance de leur propre flux sanguin, don ou malédiction hérité du premier d’entre eux : Caïn. Premier meurtrier de l’humanité, premier à avoir versé le sang... premier Vampire.

Les siècles ont passé, Caïn a engendré des infants, qui à leur tour ont étreint de nouveaux vampires, perpétuant et développant ainsi la race des damnés de la nuit, appelés caïnites du nom de leur Père à tous. Mais au fil des générations, le sang originel se dilue de plus en plus, rendant les nouveaux-nés de moins en moins puissants. Des lignées de vampire se sont construites au fil du temps, pour finalement former de véritables clans, chacun ayant hérité de pouvoirs et de tempéraments particuliers.

En cette période obscure qu’est le Moyen-Âge, la survie des vampires est l’objet d’une lutte constante. Si les conflits entre les clans sont parfois très meurtriers, la préoccupation majeure du caïnite est avant tout de se nourrir. Et s’il est facile de se cacher parmi les ombres de la nuit, s’intégrer dans une société qui ne vit que sous le règne de l’astre solaire, et dont l’activité nocturne est plus que réduite, est un combat quotidien.

Pour vivre, et survivre, les caïnites devront parfois mettre leurs rivalités de côté, et s’allier, de gré ou de force, avec quelques initiés mortels. Ce n’est qu’à ce prix que les Vampires pourront sortir de l’Âge des Ténèbres...

Articles de cette rubrique