Règle maison : La diablerie et ses conséquences

, par Grolf

La diablerie (ou amaranthe) est à la fois le pire crime et le meilleur bénéfice chez les vampires. Commettre la diablerie pour un caïnite est le fait de se nourrir du sang d’un autre caïnite, autrement dit, un acte équivalent au cannibalisme entre êtres humains. Un des pires péchés qui puisse être commis. Mais le fait de boire le sang d’un vampire plus ancien que soi, revient à en tirer une part de sa puissance, à goûter au pouvoir d’une génération plus ancienne, plus proche de Caïn, le Père Sombre, la source de la vitae originelle et toute puissante.

La règle qui suit reprend celle d’origine tirée du livre de règles (L’Âge des Ténèbres : Vampire, pages 266 à 268), et en précise ou étend certains points notamment au niveau des conséquences de l’acte (en caractères normaux).

La diablerie et ses conséquences