Clan Ventrue

, par Grolf

L’image idéale du Ventrue est celle du roi-guerrier ou du chevalier, en tout cas celle d’un seigneur combattant. Le code de l’honneur et le jugement par le combat sont des valeurs très importantes pour les Ventrues. La valeur d’un individu se prouve les armes à la main.

Les Ventrues se détournant des arts guerriers s’orientent plutôt vers le commerce ou l’intrigue. Certains deviennent des princes-marchands très puissants. D’autres encore se tournent vers la politique ou encore l’Eglise.

Quoiqu’il en soit, les Ventrues savent bien que le jour de la Géhenne se déroulera la grande bataille finale, et seuls ceux qui s’y seront préparés auront une chance de s’en tirer. Ils laissent le pouvoir aux autres, ceux-là viendront un jour ou l’autre quérir la protection du clan Ventrue.

Sobriquet Seigneurs de guerre (ou Patriciens)
Nom arabe Aucun (Les Ventrues sont très peu présents dans le monde arabe)
Disciplines Domination, Endurance, Présence
Apparence L’élégance et la prestence sont caractéristiques des Ventrues. Ils portent parfois les mêmes vêtements que de leur vivant, mais toujours adaptés à leurs fonctions.
Refuge Vieux châteaux et forteresses sont lieux propices à trouver des troupes à mener au combat, et servent donc de refuge aux Ventrues. Leur sélectivité quant à leur nourriture les amènent à choisir leur résidence en fonction de celle-ci.
Proies Les Ventrues ne peuvent se nourrir que d’un seul type de bétail (voir leur faiblesse).
Etreinte Les infants d’un Ventrue doivent faire leurs des valeurs telles que l’honneur, le pouvoir et le respect. Ainsi sélectionnent-ils plutôt des aristocrates, mais aussi des marchands, des chevaliers ou même des templiers.
Faiblesse Les Ventrues ont des proies de prédilection, et seul le sang de celles-ci est nourrissant pour eux. Ils doivent donc chasser du bétail bien particulier, car le sang des autres victimes ne leur apporte aucune fortification.
Voies
Privilégiées
Voie des Rois
Organisation Les liens de féodalité et les serments de loyauté régissent les rapports des Ventrues avec le reste de la société. Certains constituent ou rejoignent des ordres de chevalerie.