Clan Gangrel

, par Grolf

Les Gangrels choisissent de se tenir à l’écart des villes, lieux de perversion et de perdition, et préfèrent vivre près de la nature et des peuples sauvages et nomades. Ils valorisent au plus haut point le courage, l’honneur, les capacités de combat, et le lien avec la terre.

En chasseurs avisés, les Gangrels savent gérer leur bétail, et sont donc souvent solitaires afin de ne pas décimer la population dont ils se nourrissent. L’instinct de survie et la débrouillardise sont des talents qui s’apprennent en situation, et les infants sont lachés seuls pour faire leurs preuves. Toutefois, quand nécessité fait loi, les Gangrels se regroupent quelquefois pour chasser en meute.

Malgré leur répugnance à fréquenter la civilisation, certains Gangrels s’aventurent en ville, subissant cela comme une épreuve leur permettant de se renforcer et d’en apprendre plus sur leurs rivaux. Mais la vie corrompue et compliquée des citadins les poussent à retourner rapidement dans la nature, retrouver une vie plus pure et plus proche de leurs aspirations.

Sobriquet Animaux
Nom arabe Wah’Sheen ("Les hommes-bêtes")
Disciplines Animalisme, Endurance, Métamorphose
Apparence Le corps des Gangrels porte des signes de leur proximité avec les animaux. Ainsi, au fil du temps, ils développent des griffes, des poils, des oreilles pointues, ou même des cornes les rapprochant de plus en plus de bêtes à l’odeur de fauve. Les éventuels habits qu’ils portent sont relativement simples : peaux de bête, fourrures, ou bien vêtements tribaux.
Refuge Les Gangrels vivant dans la nature se déplacent sur leur territoire de chasse, et n’ont donc pas de refuge fixe. Ils se cachent la plupart du temps dans des abris naturels.
Proies Les citadins sont des proies de choix pour les Gangrels, surtout lorsqu’ils s’égarent sur leur territoire.
Etreinte La plupart des infants sont issus de tribus barbares, mais des personnes plus civilisées sont aussi choisies pour leurs talents de survie, comme les chasseurs ou les forestiers. Ceux qui viennent à bout de leur initiation solitaire sont ensuite formés par leur Père.
Faiblesse Chaque entrée en frénésie d’un Gangrel s’accompagne de l’apparition de nouveaux traits le rapprochant des animaux et l’éloignant des humains ; ce qui n’est pas forcément pris comme un mal par certains Gangrels, bien au contraire.
Voies
Privilégiées
Voie de la Bête
Organisation Le clan n’a pas de véritable organisation, la plupart de ses membres étant solitaires. Les relations entre les individus sont régis par la réputation et la valeur de chacun.