Voie de la Bête

, par Grolf

Si la plupart des Caïnites tentent de contrôler et repousser les instincts de leur Bête, les adeptes de la Via Bestiae au contraire, eux, laissent libre cours à leurs penchants naturels. Ils reconnaissent leur nature de prédateur, au même titre que les animaux, et chassent donc pour se nourrir, considérant les autres êtres comme des proies. Ils abandonnent la civilisation et vivent simplement.

Les Fauves se basent donc sur les lois de la Nature : seuls les forts survivent, et les faibles doivent disparaitre. Il n’y a pas pour autant de cruauté ou de méchanceté chez les Fauves : ils ne tuent que pour se nourrir ou se défendre. Ils vivent dans l’instant et ignorent donc les complots et les intrigues à long terme.

Un Fauve est souvent un chasseur nomade, se déplaçant pour se nourrir, et évitant tout contact avec la civilisation. Quand le besoin se présente, il chasse parfois en meute, mais cela arrive assez rarement. Mais il n’a aucune notion d’ordre social, et encore moins de féodalité.

Il va de soi que les membres des clans nobles n’adhèrent pratiquement jamais à cette voie, hormis ceux qui quittent, volontairement ou pas, le monde civilisé. La philosophie de la Via Bestiae la rend très répandue auprès des Gangrels.

Sobriquet Fauves
Initiation La Voie de la Bête est souvent celle empruntée par défaut par les nouveau-nés qui cèdent rapidement à leurs instincts. Ils sont quelquefois initiés par des anciens au renoncement à la civilisation et aux dures lois de la nature.
Organisation Il n’y a pas de meneur, même lorsque quelques individus se rassemblent en meute si le besoin s’en fait sentir. Aucune forme d’une quelconque hiérarchie ou organisation n’est perceptible chez les Fauves.
Aura Menace (comme une proie face à un chasseur ou un prédateur)
Vertus Conviction, Instinct
Branches Branche du Chasseur : Etre un chasseur, les autres sont des proies.

Branche du Nomade : Etre libre, en dehors des contraintes de la civilisation.

Branche du Sauvage : La haine et la rage rendent fort pour détruire les faibles.

Interprétation L’instinct et la faim inhérents à la nature des Fauves en ont fait des monstres, avant tout des prédateurs, et tous les autres ne sont que des proies. Ils les attaquent pour se nourrir, rien de plus, rien de moins. Comme un bête naturelle, un Fauve aspire à la liberté et se dégage du carcan de la civilisation et de la morale.
NiveauPéché minimal
10 Prendre des risques inutiles
9 Ne pas défier un meneur faible
8 Tuer pour une raison autre que la survie
7 Eviter le contact avec la nature
6 Torturer ou être cruel inutilement
5 Faire un sacrifice pour quelqu’un envers qui vous n’avez pas de lien
4 Refuser de tuer lorsque c’est important pour votre survie
3 Ne pas défendre son territoire
2 Faire preuve de pitié face à un ennemi
1 Ne pas se nourrir lorsqu’on a faim