Jeux de rôle

Comment définir ce qu’est le jeu de rôle ? C’est sans doute assez difficile à imaginer pour quelqu’un qui n’a jamais participé à une partie, ni même assisté en spectateur à l’une d’elles. Mais les idées reçues et les rumeurs sont tenaces : certains pensent sans doute encore qu’il s’agit d’une activité obscure où de jeunes dépravés se livrent à divers rites macabres qui conduisent les plus fragiles d’entre-eux aux pires extrêmités. Faisons table rase de toutes ces fausses idées, et essayons d’éclairer les curieux de passage.

Avant toute chose, le jeu de rôle est un jeu de société. Comme tout jeu, le but essentiel est de s’amuser et de passer un bon moment entre amis. Et comme son nom l’indique, il s’agit ici de jouer un rôle. Alors, comment ça se passe ? Tout simplement autour d’une table, avec quelques feuilles de papier, de quoi écrire et quelques dés.

D’abord, l’un des participants, appelé maître du jeu a pris le soin de préparer à l’avance une histoire, un scénario. Les joueurs, eux, vont créer et imaginer un personnage destiné à vivre cette histoire. Au démarrage de la partie, le maître du jeu décrit la situation de départ dans laquelle se trouvent les personnages, et au fur et à mesure, les joueurs doivent dire de leur côté ce que font leurs propres personnages, comment ils évoluent dans la situation décrite et ce qu’ils disent aux personnes qu’ils rencontrent dans l’histoire. Ainsi se déroule une aventure improvisée à la fois par les joueurs et par le maître du jeu sur la base de la trame définie à l’avance par ce dernier. Mais rien n’est figé, et chaque participant peut imprimer sa griffe à l’histoire qui se raconte en direct pour essayer d’en atteindre le dénouement marquant la fin de la partie.

Les règles du jeu interviennent au départ pour définir le cadre de création des personnages, quelles sont leurs limites et leurs possibilités. Ensuite, dans le cours du jeu, elles sont là pour régler toutes les situations qui ne sont pas solvables par une simple description : les combats, les actions susceptibles d’échouer et dans lesquelles le hasard a une part importante, et ainsi de suite.

Il existe une multitude de jeux de rôle. D’une part chacun apporte un univers qui lui est propre, et d’autre part, chaque jeu essaie de définir une système de règles original collant au mieux à son univers. On peut trouver des jeux de science-fiction, d’héroïc-fantasy, d’horreur, d’enquête, des univers drôles, d’autres sombres ; bref, il y en a pour tous les goûts. Certains jeux proposent d’entrer dans des univers originaux, alors que d’autres permettent de vivre des aventures dans des ambiances connues comme celles de Star Wars, Star Trek, les Terres du Milieu de Tolkien (JRTM et Le Seigneur des Anneaux), Conan, des enquêtes inspirées de Lovecraft (L’Appel de Cthulhu), Elric, et bien d’autres. Les jeux les plus populaires sont même devenus célèbres au-delà de la communauté des joueurs, comme Donjons & Dragons ou même Vampire.

On pourrait sans doute rapprocher le jeu de rôle d’une forme de théâtre improvisé, puisque la base en est avant tout d’interpréter au mieux le personnage que l’on a imaginé au départ, avec son caractère, ses forces et ses faiblesses. Il permet en outre de développer son imagination, ses capacités de réaction et d’improvisation, mais avant tout des talents d’expression et de communication. C’est aussi un formidable moyen de se regrouper et de passer un bon moment tous ensembles : il n’y a qu’à voir des joueurs qui oublient très rapidement leurs différences quand ils s’impliquent dans une partie, qu’ils se connaissent avant la partie ou même pas du tout. C’est un jeu de société, et l’aspect social et rassembleur est primordial.

Nous sommes tous égaux à une table de jeu de rôle, quelles que soient nos différences, et nos seules limites sont celles de notre imagination.

Articles de cette rubrique